La Crise avec un grand C.

Le fond du baril. Rock bottom.Fauchée comme les blés. broke. Sans le sou. Avoir les poches vides.

Y’a toutes ces expressions-là. Y’a aussi le sentiment qu’on a quand le petit écran vert affiche fonds insuffisants.

Y’a mes poumons qui longent les murs, aussi. Et la panique. Et le reste.
Y’a aussi qu’on s’habitue. Y’a moins de honte qu’avant. On la connaît, la chanson. T’as voulu aller étudier en arts, aussi. T’as voulu refuser le bacc en enseignement. T’aurais donc dû faire ton bacc en accéléré. T’aurais donc dû mieux apprendre à gérer ton budget.

Et ça, c’est juste ce que moi , je me dis.

Il reste que c’est quand ta pauvre carte bouffée par le froid est refusée et que ta visa digère son repas de Noël que tu as des besoins:

Besoin d’une bouteille de vin. (14,95$ – je suis pas difficile. Il vient du IGA et la bouteille est cute.)
Besoin de manger ses émotions. (Les hot dogs du Valentine sont plus .99$? WTF.)
Besoin de pleurer ta vie au cinéma avec les autres déprimés de la représentation de 13h (11,00$).
Ô plaisirs inaccessibles!

Faute d’accéder à ma Überliste de besoins, j’ai déniché des alternatives gratuites (duh, internet!) et presque aussi efficaces. Le tout, classé selon les étapes normales de la crise.

Phase 1- « Vous n’êtes pas seul ».

Des rires en canne? Oui. Des filles pauvres comme héroïnes d’un TV show? Oui. Kat Dennings? OUI.
Le docteur recommande 2 Broke Girls.
Extraits ici: http://www.youtube.com/show/2brokegirls
Nouveaux épisodes disponibles en ligne au Citytv.com (Cherchez à avoir l’application pour mobile. You’re welcome.)

Phase 2 – « Non seulement vous n’êtes pas seuls, mais vos semblables sont aussi awesome que vous. »

The Broke and The Bookish

A group of college aged and twenty somethings that have an unhealthy obsession with reading and would spend every last penny on books even if it meant skipping a few meals.

Euh, OUI.

The Flat Broke Blog

My main purpose is showing people how DEAL with these horrible situations and be extremely creative about it! Sometimes, the best way to deal with sorrow is to roll on the floor laughing about it.

What up!

Phase 3 – « Il y a des solutions! »

Fabulously Broke in the City

Okay. Ce blog me rend à la fois paniquée et inspirée. L’auteure explique en détails comment elle a changé sa façon de vivre tout en remboursant un petit 60 000$ de dettes! A-hum. Hello, awesomeness.

Évidemment, même la plus inspirante des histoires de remboursement de dettes demande de trouver un vrai travail.

Pour digérer ça, présentement, j’ai Adele live from the Artists den et la bière de mon père.

Publicités

Une réflexion sur “La Crise avec un grand C.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s